«Luxembourg mérite un long séjour pour en connaître les coins cachés»

Source: Paperjam

Simon Delcomminette
«Dès mon arrivée à Luxembourg en 1988, j’ai compris que ce pays serait mon petit paradis», se souvient Simon Delcomminette. (Photo: D.R.)

Maison Moderne a choisi de placer l’année 2017 sous le signe de #CelebratingLuxembourg pour mettre en lumière celles et ceux qui contribuent au rayonnement du pays à l’étranger. La série se poursuit avec Simon Delcomminette, chef concierge de l’hôtel Le Royal.

Concierge, dans un hôtel de standing, est une position stratégique. Au service des clients, ce poste exige une grande connaissance du pays et des personnes. Cela fait presque 30 ans que Simon Delcomminette occupe ce poste à l’hôtel Le Royal et il célèbre cette année 20 ans de présidence de l’association des Clefs d’or, qui rassemble les concierges des hôtels et palaces du monde entier. Cette occupation lui a permis de représenter le Luxembourg dans plus de 40 pays lors de congrès internationaux et nationaux souvent dédiés au tourisme et à l’hospitalité.

Chaque année, il voit passer près de 30.000 arrivées à l’hôtel, parmi lesquelles Pavarotti, Jose Carreras, Condoleezza Rice ou la Princesse Caroline de Monaco. Il répond à au moins 1.000 appels téléphoniques par mois et son métier l’oblige à faire ressemeler ses chaussures deux fois par an…

Monsieur Delcomminette, votre travail contribue au rayonnement à l’international du Luxembourg. Quand en avez-vous pris conscience pour la première fois?

«Dès mon arrivée à Luxembourg en 1988, j’ai compris que ce pays serait mon petit paradis. J’ai compris l’importance de ma position dès mon arrivée derrière le comptoir de la conciergerie de l’hôtel Le Royal. Sans aucun doute, je savais que pour réussir dans ce métier, il fallait rayonner à la fois dans l’établissement et dans cette belle ville. Se faire connaître pour avoir le plus grand carnet d’adresses afin de satisfaire les demandes, même les plus farfelues, de nos visiteurs.

Comment se positionne l’hôtellerie luxembourgeoise à l’international?

«Bien. Même très bien. Elle brille par la présence de quelques grands hôtels luxueux. Nous ne pouvons que le constater par les notes que nous recevons ainsi que les nombreuses récompenses.

Peut-on parler d’un accueil hôtelier typiquement luxembourgeois?

«Il n’y a pas d’accueil typiquement luxembourgeois. Comme dans beaucoup de pays, nous avons ce sens de l’accueil et de la convivialité. Notre hôtel applique des règles internationales d’hospitalité, tout en ajoutant une petite touche de personnalité.

Luxembourg est un pays «fiable, dynamique et ouvert». Reconnaissez-vous Luxembourg dans ces mots-clés retenus par le gouvernement?

«Oui, tout à fait. Fiable, par sa sécurité et sa propreté légendaire. Une sécurité sociale très adaptée et avantageuse ne laissant que peu d’insatisfaits. N’oublions pas le bien-être global dans tout le pays. Un pays très ouvert: les langues étrangères sont maniées par toute la population dès le premier âge, l’accueil des étrangers, le mariage pour tous. Sans aucun doute, Luxembourg est dynamique. Nouvelles technologies, écologie… Depuis sa fondation, le Luxembourg est très bien ancré dans l’Union européenne. Le gouvernement luxembourgeois est souvent novateur et donne ainsi une bonne image de dynamisme.

Que vous disent vos interlocuteurs à l’étranger sur le Luxembourg?

«La plupart adorent notre pays. Ils regrettent un peu le manque de vie aux périodes des fêtes et le dimanche. Souvent, ils veulent revenir pour continuer à savourer notre convivialité. Luxembourg est régulièrement considéré comme un pays qui mérite un plus long séjour pour mieux en connaître les coins cachés.

Et qu’est-ce que vous leur répondez pour leur donner envie de visiter le Luxembourg?

«Que nous aimons recevoir les étrangers, que nous avons une excellente gastronomie dans tout le pays et que, surtout, le pays est très diversifié entre les villes et les villages, les régions Nord, Sud, Moselle, Centre.

À quelle occasion étiez-vous particulièrement fier du Luxembourg?

«Régulièrement, je suis fier de mon pays d’accueil, mais tout particulièrement en 2007, lors de l’année culturelle où Luxembourg était si bien représenté partout.»

L’aventure #CelebratingLuxembourg continue sur celebratingluxembourg.com pour découvrir toutes les personnalités.

Rendez-vous le 13 décembre pour le grand événement Celebrating Luxembourg.