Le Pont Adolphe est guéri

Source: 

https://blobsvc.wort.lu/picture/727ca92411440b41cc4af87549fbf71f/700/451/wortv3/103ba6d801ecb676499666109c5ad2e574095073
Guy Jallay

(MF avec DL) – En état de dégradation avancé il y a trois ans, l’emblématique Pont Adolphe qui relie le centre-ville à la gare centrale de Luxembourg est guéri! A 114 ans l’ouvrage retrouve une nouvelle jeunesse et rouvre à la circulation ce samedi… en attendant la piste cyclable flottante et le Tram. Les premières voitures repasseront sur son tablier entre 5 heures et 6 heures du matin.

https://blobsvc.wort.lu/picture/8843b03766f10734e301d7d23dff643d/700/467/wortv3/c2b1ed3243c68204f0b44d1a76bd52a8f5d3e303
Guy Jallay

En apparence, le centenaire toujours voûté, apparaît plus neuf mais ne semble pas avoir foncièrement changé. Et pourtant, il est bien plus vigoureux qu’avant son opération à tablier ouvert!

Tablier et tympans ont été démontés pour renforcer durablement les arcs principaux du Pont Adolphe et mettre un terme au phénomène de délaminage qui menaçait sérieusement sa durée de vie. Les fissures ont été comblées avec un jointage spécial et 1.050 barres de fer stabilisent aujourd’hui les deux arcs du pont. Les pierres, démontées une par une, ont été réparées et remises en place. De sorte que 95% des pierres taillées d’origines ont pu être maçonnées à nouveau.

Un tablier plus large accueillera le Tram

Le tablier du pont a été rehaussé et élargi. Il est aussi plus épais et forme aujourd’hui une couverture étanche pour les maçonneries sous-jacentes.

Le tablier du pont mesure aujourd’hui 18,70 mètres de large. C’est 1,50 mètre de plus qu’avant son opération. Dès ce samedi, les piétons circuleront sur deux trottoirs plus larges de 30 cm et les automobilistes disposeront non plus de trois voies comme avant les travaux mais de deux voies (comme c’était le cas sur le pont bleu provisoire).

Dans deux ans, en 2019, le Tram passera sur le Pont Adolphe pour foncer vers la gare centrale comme l’indiquent les rails visibles au sol. En attendant, les futures traces du Tram seront utilisées par les bus.

A gauche, les deux voies du futur Tram (il arrive en 2019 seulement) seront utilisées par les bus tandis que les voitures circuleront également sur deux voies à droite du pont. Dans le sens ville-gare.
A gauche, les deux voies du futur Tram (il arrive en 2019 seulement) seront utilisées par les bus tandis que les voitures circuleront également sur deux voies à droite du pont.
Photo:Guy Jallay

La passerelle pour vélos d’ici la fin de l’été

L’immense pansement a été ôté ces derniers jours et les travaux de démontage de l’échafaudage vont démarrer. Mais les travaux autour et sous le pont ne sont pas terminés. Il reste à présent à réaménager les places de Bruxelles et de Metz et à construire les accès à la future passerelle pour vélos.

Dans un avenir proche, d’ici «la fin de l’été 2017», les cyclistes emprunteront une piste cyclable flottante de 4 mètres de large qui sera fixée sous le Pont-Adolphe. Un projet chiffré à 6,5 millions d’euros.

Un an après le lancement des travaux de réhabilitation du Pont Adolphe -qui ont finalement duré un peu plus longtemps que prévu- François Bausch, ministre des Infrastructures, avait annoncé lors d’une visite du chantier que ces travaux pharaoniques ne coûteraient pas 63 millions d’euros, comme estimé initialement dans la loi de financement (votée en décembre 2012 à la Chambre des députés) mais «seulement» 40,2 millions d’euros. Une baisse alors expliquée par la baisse du coût des matières premières et les offres des entreprises liées à la conjoncture.

Un pont «made in Luxembourg»

Spécialiste de l’histoire urbaine, l’historien Robert L. Philippart explique [en vidéo] les raisons historiques qui ont mené à la construction de ce pont «made in Luxembourg» et son impact sur le développement de la capitale:

(Video)

Le Pont Adolphe est «le» trait d’union historique qui a permis en 1903 de relier le centre de Luxembourg au réseau ferroviaire qui se trouvait de l’autre côté, sur le plateau de Hollerich.

A la Chambre des députés, Paul Eyschen voulait à l’époque que le futur Pont Adolphe «sente le terroir». L’idée était de «reprendre la culture de la pierre locale pour le construire. La pierre provenant des carrières luxembourgeoises jouissait d’une certaine réputation à cette époque. Mais il fallait rajouter le ciment luxembourgeois».

Le pont bleu rendu à son propriétaire

Installé parallèlement au Pont Adolphe, le «pont bleu» qui avait été ouvert à la circulation le samedi 12 avril 2014, a rempli son office durant les près de trois années de travaux. Même si ses couinements avaient créé la polémique tout au départ, tant ils gênaient les habitants de la vallée de la Pétrusse, en contrebas.

Ce pont provisoire (photo ci-dessous) sera démonté dans les mois à venir et sera rendu à son propriétaire puisque le pont bleu n’était que loué.

Photo: Marc Wilwert