[Luxemburgensia] Georges Traus

Dans le magazine culturel Nos cahiers n° 3/4-2015, Robert L. Philippart présente l’œuvre de Georges Traus, «l’architecte-artiste» qui embellit la Ville (de Luxembourg) (pages 328-342).

Traus est né le 12 janvier 1865 à Luxembourg (il y est décédé le 24 juillet 1941). Son biographe note qu’il a passé son enfance dans l’immeuble «Gëlle Klack» (aujourd’hui l’hôtel Parc Beaux-Arts). Vivant son enfance et son adolescence dans cet immeuble, dans la vieille ville, il a été un témoin direct de la transformation de la ville-forteresse en ville ouverte au moderne. Plus tard (1895), il élabora un projet d’aménagement des environs du Palais grand-ducal (illustration).

Nous pouvons noter, grâce à l’auteur de l’article, bon connaisseur de l’architecture de la Métropole du fer, que Traus a conçu l’agrandissement de l’école du Brill (1905). Parmi les autres réalisations de l’architecte figure, dans la capitale, l’hôtel des Assurances sociales, rue Zithe, aujourd’hui BCEE. Avec son associé, Michel Wolff, il a réalisé les pavillons luxembourgeois des expositions universelles de Bruxelles (1935) et de Paris (1937). Certaines de ses réalisations architecturales ont malheureusement été détruites entretemps (la transformation en 1929 de la villa Schumacher en agence du Crédit lyonnais, boulevard Royal – un immeuble construit en 1877 par Oscar Bélanger).

Georges Traus a réalisé au Val des Bons-Malades le monument en l’honneur du compositeur Laurent Ménager.

Jean Rhein