Le roi Salmane à Tanger : Les opérateurs touristiques se frottent les mains

Les opérateurs touristiques tangérois sont contents. Les carnets de commande sont pleins, boostés par la visite du roi Salmane d’Arabie saoudite. Ce dernier a réservé des chambres dans une grande partie des hôtels de luxe de la ville pour héberger sa délégation.

Il souffle un vent de bénédiction sur le tourisme de la ville du détroit. Et pour cause, la visite du roi Salmane d’Arabie saoudite et sa délégation d’environ un millier de personnes de Vallauris, près de Nice (Côte d’Azur, France), a été écourtée. Tanger a été choisie comme deuxième mi-temps des vacances royales. La ville, jadis internationale, n’est certes pas aussi connue que Marrakech en tant que destination touristique au niveau mondial, mais cette visite lui permettra sûrement de gagner en notoriété. Ainsi, arrivé le dimanche 2 août à Tanger, le roi Salmane devrait séjourner dans sa résidence de Tanger. Mais sa forte délégation occupe, elle, les divers hôtels de luxe de la ville du détroit. Certains établissements hôteliers sont complets.

C’est le cas par exemple, de l’hôtel Movenpick Hotel & Casino de Tanger, doté de 240 chambres, qui fait le plein jusqu’au 21 août, grâce à la réservation d’une grande partie des chambres de l’hôtel par la délégation saoudienne. L’hôtel Mirage, n’est pas en reste. Doté de 45 résidences de luxe, toutes ses chambres sont occupées jusqu’au 1er septembre. Le Golden Tulip Andalucia Golf de Tanger, pour sa part, ne pourra accepter aucune nouvelle réservation et ce jusqu’à la fin du mois. Il affiche complet grâce à la visite du roi d’Arabie saoudite, mais aussi aux groupes de touristes étrangers qui y séjournent. Le Grand Hotel Villa de France, ouvert il y a à peine un an, après une rénovation qui a duré quelques années, a eu aussi sa part du gâteau, en abritant une bonne partie de la délégation du roi Salmane. Il faut dire que presque tous les hôtels 5 étoiles de la ville tirent profit de cette visite. Les commerçants se frottent aussi les mains.

Le tourisme de Tanger se porte bien
Les hôtes de la ville, connus pour être très dépensiers, contribueront fortement à améliorer le chiffre d’affaires des magasins de la ville. En France, lors de la visite du roi Salmane, certaines échoppes ont réalisé leur chiffre d’affaires annuel en une semaine. Pour dire que cette visite permettra sûrement de booster l’activité commerciale de la ville. Par ailleurs, il faut savoir que le tourisme à Tanger connaît une renaissance depuis quelques années déjà. La destination, qui affiche une capacité hôtelière de 9.448 lits, fait état d’une tendance haussière du nombre de nuitées dans les hôtels classés enregistrée depuis 2012 (voir graphique), même si les arrivées aux postes-frontières ont connu une stagnation jusqu’en 2013. L’année suivante a été plus fructueuse avec +10% d’arrivées par rapport à 2013, malgré un taux d’occupation de 43%, en baisse de 5 points par rapport à cette même année.

L’année 2015 en sera encore meilleure, grâce à la visite royale, d’autant plus que deux établissements de luxe ont ouvert l’année dernière, en l’occurrence le Cesar et la Villa de France, en attendant l’ouverture de deux autres hôtels 4 et 5* dans le cadre du projet Marina de Tanger (port de plaisance, marina et nouveau port de pêche). Il va sans dire que la porte de l’Atlantique devra tirer le meilleur de cette visite royale en se positionnant en tant que destination balnéaire de luxe, attirant ainsi les touristes du Moyen-Orient qui préfèrent encore les sud de l’Espagne et de la France, ainsi que la Turquie. Bref, c’est une opportunité en or pour les hôteliers et les professionnels de Tanger qui devront bénéficier à court et moyen termes, pour commercialiser au mieux la destination.

Source: Les inspirations Eco